Ghislaine Brault Fondatrice

Du salon de thé littéraire….
à la maison d’édition

En 1982 s’ouvre à Beaufour-Druval, dans le pays d’Auge, un salon de thé dans lequel sont organisées des expositions et des rencontres. En 1992, il devient salon de thé littéraire. Tous les mois, des rencontres sont organisées sur un auteur ou un thème : littérature italienne contemporaine, polonaise…, visite littéraire de villes : New York, Dublin, Venise, Lisbonne…, ou autour d’un auteur : Spinoza, Hannah Arendt, Italo Calvino… Il était coutume d’inviter des auteurs : Martin Melkonian, entre autres. Le passage du salon de thé littéraire à la maison d’édition s’est fait tout naturellement. En 2005 est donc constituée la SARL Les Puces Gourmandes qui gère la maison d’édition La Feuille de thé. Depuis, l’aventure continue.

La ligne éditoriale est fondée sur la découverte de nouveaux talents, soit essentiellement des auteurs qui n’ont jamais été publiés. Qu’on se le dise, la maison est particulièrement exigeante.

La maison jouit d’une certaine reconnaissance dans la mesure où, en 2012, un recueil de nouvelles, Accident voyageur de Catherine Ravelli, a obtenu le prix de la nouvelle de l’Académie française et la poétesse Françoise Coulmin le prix international de poésie Antonio Vicario pour l’ensemble de son œuvre.

Par ailleurs, certains de ses livres sont soutenus par la région Basse-Normandie.

Soucieuse de belle ouvrage, la maison recourt à une imprimerie traditionnelle, la SAIG de l’Haÿ-les-Roses, dirigée de main de maître par François Huin. Les petits livres sont fabriqués au plomb comme au XIXe siècle. Pour les livres plus conséquents, nous avons recours aux services de l’imprimerie Floch de Mayenne, mais les couvertures sont toujours fabriquées par la SAIG.

Nous distribuons et diffusons nos livres nous-mêmes pour l’instant.

Les commandes se prennent par courriel et dès que la commande est reçue, le livre part accompagné de la facture.



Galerie Photo